Un mot sur l’association et ses fondateurs

mercredi 7 novembre 2007
par  Yves MOREAU
popularité : 8%

La genèse

En juillet 2000, six formateurs Tice décident de se rencontrer autour d’un repas : Hubert Massau, Claude Moine, Laurent Odic, Patrick Bourhis, Yves Moreau, Philippe Tassel. La soirée fut très sympa et les échanges d’idées fructueux. Du coup, nous avons décidé de nous revoir en Octobre 2000. Michel Tournon s’est joint au groupe. Lors de cette soirée, nous nous sommes dit qu’il était nécessaire de créer quelque chose qui représentait les formateurs TICE. Nous avons fait la connaissance d’André Farnos lors de la visite au Snu-Ipp et d’Alain Pissinier un peu plus tard.

C’est avec ce groupe de huit personnes (Claude, Laurent, Patrick, Yves, André, Alain, Michel et Philippe) que l’idée d’une association s’est construite. Il y a eu d’autres repas, d’autres discussions, de très nombreux mails, toujours dans la bonne humeur, et les idées se sont affinées. Des termes comme « formateur », « statut » ou « syndicat » ont fait l’objet de longs débats. Nous avons progressivement clarifié nos objectifs et petit à petit l’idée de l’association est née.

Nous avons fait le choix de démarrer quelque chose et de faire une proposition, histoire d’accélérer le processus. Et se mettre d’accord à huit, qui nous entendions bien, a été long ! On n’ose à peine penser à ce que cela aurait été à plus de 500. ;o) L’association des Formateurs Tice a été créée en juin 2001.

Une association…

L’AFT-RN, composée majoritairement d’enseignants ne cherche pas à obtenir pour eux un statut particulier. Notre objectif n’est pas la création d’une nouvelle catégorie de personnel mais de définir des missions communes à tous et éviter les disparités que l’on connaît encore aujourd’hui, elle œuvre pour que ces missions soient attribués à des postes pérennes. Elle offre également des ressources à tous ses adhérents et à tous ceux qui souhaitent accompagner les Tice pour leur permettre de mutualiser leurs savoir-faire : liste de diffusion, espace de mutualisation, rassemblements, …

…de Formateurs ?

Notre mission doit rester avant tout pédagogique et éviter la dérive technologique. Pas de hot-line ou de maintenance mais du conseil pédagogique et de la formation non pas à l’outil lui-même mais former à son intégration en classe. Formateur, un mot qui fait peur ? Un synonyme de Cafipemf ? Doit-on rougir de cette appellation ? Nos missions sont aujourd’hui essentiellement orientées vers les animations pédagogiques et les stages de formation continue, nombre d’entre nous sont titulaires du Cafipemf pourquoi serions seulement animateurs ou ressources ou … Cette difficulté de l’administration à nous appeler, à définir nos missions n’est-elle pas un signe inquiétant ?

Des actions

Nous avons essayé de prendre en compte ce qui se dit chez formateurs TICE. Le premier rassemblement des membres de l’association a lieu en juillet 2002 à La Rochelle, il a été l’occasion de nous connaître, de nous reconnaître. On a mis des visages sur les noms qu’on voyait circuler sur la liste de diffusion. On a comparé nos missions et découvert les conditions et les moyens oh combien variables qui nous sont offerts pour les remplir. Le rassemblement de La Rochelle a surtout été un moyen de fédérer un certain nombre d’idées et de donner une âme à notre association. Ce n’était plus 8 personnes d’un bureau mais une communauté animée par les mêmes objectifs.

Forts de cette réussite, nous réalisons une deuxième rencontre l’année suivante en juillet 2003 à Creil. Cette fois plutôt que de faire l’inventaire de nos missions, nous travaillons en commission : nous rédigeons les 5 propositions pour le développement des Tice, nous préparons à l’organisation d’un colloque national et nous fabriquons un outil à l’usage de tous, un DVD compilation de programmes et d’outils de formation.

Le ministère décide de soutenir l’action d’un certain nombre d’associations qui oeuvrent au développement des Tice, l’AFT-RN reçoit une subvention qui lui permet d’envisager sereinement l’organisation de son premier colloque.

Accompagner les Tice à l’école

C’est la première manifestation nationale organisée par l’association en janvier 2005. Elle se déroulera dans les locaux flambant neufs de son nouveau siège social au Centre départemental de documentation pédagogique à Boulogne-Billancourt. Dans une ambiance de travail conviviale et enrichissante, le colloque accueille presque 200 Formateurs Tice venus de toute la France.

Le succès du colloque n’est pas suivi de l’élan qu’on pouvait espérer, la collaboration souhaitée par le ministère n’est pas suivie d’effet, l’association marque un peu le pas durant cette année 2005-2006.

Un renouvellement partiel du bureau redonne aux anciens le courage qui leur manquait pour se relancer dans une nouvelle aventure : organiser un deuxième colloque et éditer un bulletin d’information. La liste Atice nationale est hébergée l’association.

En janvier 2007, près de 200 personnes assistent à ce colloque qui se déroule en deux temps : un temps de formation sous forme de conférences et d’atelier et un temps de réflexion sur le rôle que doit jouer l’association.

Les cinq propositions sont rédigées, une lettre de mission nationale est proposée. En septembre 2007, l’AFT-RN est reçue par le Directeur de la SDTICE, une enquête est lancée, l’aventure continue…